Libérons-nous de l'occupation financière
  • J’agis !
  • Cheminade : la France ne doit pas rater le train de la Nouvelle route de la soie !

    mercredi 20 avril

    Partagez l'article

    Par Jacques Cheminade

    Paris, le 20 avril 2016 – Je me réjouis du fait qu’après un voyage de 11300 km, c’est demain matin qu’arrivera à Lyon un train de marchandises parti le 6 avril de Wuhan, en Chine. Alors qu’il faut 35 jours par bateau, il n’en faut qu’une quinzaine par voie ferroviaire. Le train repartira en Chine avec du vin et des produits alimentaires.

    Au-delà de ces premiers conteneurs, cet événement a pour moi valeur de symbole. Depuis que le président Xi Jinping a visité la ville de Lyon, la Chine n’a cessé de renouveler son offre à la France pour qu’elle s’associe pleinement à sa politique « gagnant/gagnant » de Nouvelle route de la soie.

    Comme je l’ai souligné lors de mon entretien avec l’agence de presse chinoise Xinhua, le 23 décembre 2014, je soutiens cette politique de Nouvelle route de la soie qui a été promue dès 1996 par mon amie Helga Zepp-LaRouche, présidente de l’Institut Schiller international.

    Plus que jamais, l’Europe et les États-Unis doivent renoncer à leur approche géopolitique et coopérer avec les BRICS. Il faut être conscient qu’à l’ère nucléaire, une politique d’affrontement avec la Russie et la Chine ne peut conduire qu’à l’extinction de notre espèce.

    Faisons en sorte qu’un véritable « Pont terrestre eurasiatique mondial » unisse les économies par des moyens de transport terrestres, susceptibles d’essaimer le développement tout au long de la Route de la soie. Le nouveau nom de la paix doit être le développement économique mutuel.

    PNG - 766.4 ko
    Dans ce numéro du journal Nouvelle Solidarité qui annonçait sa candidature aux élections présidentielles de 1995, un grand article présentait déjà l’intérêt pour le monde du projet de Nouvelle route de la soie.