Libérons-nous de l'occupation financière
  • J’agis !
  • « Emprunts toxiques : Jacques Cheminade à la rescousse »

    mercredi 9 octobre 2013

    Partagez l'article

    Article publié ce jour par La Gazette des Communes, le magazine des collectivités locales.


    Emprunts toxiques : Jacques Cheminade à la rescousse

    L’éternel candidat à la présidentielle distribue des tracts demandant le rejet de l’article 60 du PLF pour 2014 qui validerait l’absence de TEG dans les contrats de prêts. Il déplore que les banques échappent pour l’heure à toute condamnation dans ce dossier, contrairement à ce qui se produit chez certains de nos voisins européens.

    « Nos élus doivent refuser de valider les emprunts toxiques ». Dans une tribune au titre explicite, distribuée par voie de tracts dans le métro parisien ce mercredi 9 octobre, l’éternel candidat à l’élection présidentielle, habitué des allées du congrès des maires de la Porte de Versailles, s’invite dans le débat. « A Milan, ou Karlsruhe, de grandes banques d’affaires se font lourdement condamner pour avoir escroqué leurs clients en leur vendant des emprunts « toxiques, écrit Jacques Cheminade. Bizarrement, en France, où des centaines de communes, départements, hôpitaux et sociétés HLM ont pris à la gorge, il n’en est rien », poursuit-il. Il demande, par conséquent, le rejet de l’article 60 du projet de loi visant à valider l’absence de TEG dans les contrats de prêts, l’interdiction des produits structurés, une vraie commission d’enquête parlementaire (Claude Bartolone appréciera), l’annulation des garanties apportées par l’Etat à Dexia, ainsi que la scission des grandes banques françaises.