Libérons-nous de l'occupation financière
  • J’agis !
  • J.Cheminade : « Frapper l’oligarchie financière à la racine » - Interview avec La Voix de la Russie

    mardi 28 janvier 2014

    Partagez l'article

    Rôle réel et stratégie de l’oligarchie, moyens de lutte contre la finance spéculative, mise en place d’un nouveau système international, grands projets de développement, rôle de la Russie, risque de guerre nucléaire… Pour La Voix de la Russie, l’intellectuel et homme politique français Jacques Cheminade, deux fois candidat à la présidentielle, nous livre son analyse. Entretien.

    La Voix de la Russie : Jacques Cheminade, bonjour. Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs de La Voix de la Russie ? Comment vous situez-vous politiquement ?

    Jacques Cheminade : Au sein de l’univers politique français, je me suis défini comme un « gaulliste de gauche », c’est-à-dire comme défendant le droit des peuples à l’autodétermination et au progrès économique et social. Je combats un système financier et monétaire international fondé sur l’émission de capital fictif, c’est-à-dire de la fausse monnaie n’apportant ni amélioration sociale ni réel développement de l’économie physique. Karl Marx, dans le Livre 3 du Capital, chapitre 25, analyse cette aberration destructrice du capitalisme, une analyse poursuivie, chacun à leur façon, par Rosa Luxemburg et Rudolf Hilferding. Contre l’oligarchie financière qui promeut cette politique destructrice et conduit à la guerre, mon objectif est de catalyser une alliance de forces politiques françaises regroupant le socialisme jaurésien, le gaullisme résistant, le christianisme social dans la lignée de Marc Sangnier et le radicalisme mendésiste, pas nécessairement dans un même gouvernement mais dans une attitude commune de combat vis-à-vis de cet adversaire principal. Je me retrouve dans l’esprit du discours de Phnom Penh du général de Gaulle, dans celui de La République moderne de Pierre Mendès-France et, surtout, dans le programme du Conseil national de la Résistance du 15 mars 1944.

    Personne ne défend de manière cohérente cette politique aujourd’hui en France, et je conçois mon rôle comme celui d’un éclaireur pour que mon pays puisse retrouver avec elle la place qui lui revient dans le monde. (...)

    Lire la suite : http://french.ruvr.ru/2014_01_28/Jacques-Cheminade-Frapper-loligarchie-financiere-a-la-racine-8236/