Libérons-nous de l'occupation financière
  • J’agis !
  • Archives

    Jacques Cheminade condamne l’antisémitisme dont est l’objet M. Haziza

    lundi 12 août 2013

    Partagez l'article

    Déclaration de Jacques Cheminade

    Paris, le 12 août 2013 – Les proportions prises par la campagne antisémite lancée contre le journaliste Frédéric Haziza sont révélatrices de la dégradation de la vie politique de notre pays.

    Il est impératif de condamner de tels déchaînements, car le sommeil de la raison engendre des monstres.

    Je le fais avec d’autant plus de conviction que j’ai moi-même été l’objet d’une véritable entreprise de lynchage médiatique de la part de M. Frédéric Haziza, le 22 mars 2012, à l’occasion de ma candidature à l’élection présidentielle. [*] Bien que je m’interroge toujours sur les raisons de cette entreprise, les errements journalistiques d’un homme ne doivent et ne peuvent en aucun cas justifier des attaques nauséabondes contre ce qu’il est, et qui dépassent son cas personnel.

    Pour clarifier les choses, j’ajouterai que l’antisémitisme est une abomination et une imbécillité qui avilit ses auteurs, mais que son poison peut aussi atteindre ceux qui en sont victimes s’ils sombrent à leur tour dans l’ignorance et le refus de l’autre. C’est ce que disait Isaac Leibush Peretz, le père de la Haskalah, en nous proposant le contrepoison pour nous en préserver : l’engagement politique en faveur de tous les malheureux, de tous les exilés et de tous les opprimés.

    Le chemin de la raison doit toujours passer par le cœur, non par la conviction de détenir la vérité et de tenter de l’exploiter irrationnellement à son avantage.

    Notes

    [*Jacques Cheminade avait été pris à parti lors de l’émission Questions d’Info sur LCP, présentée par Frédéric Haziza et dans laquelle prirent part trois des principales journalistes politiques françaises : Sylvie Maligorne (chef du service politique de l’AFP), Françoise Fressoz (éditorialiste politique au Monde) et Marie-Eve Malouines (chef du service politique de France Info).