Libérons-nous de l'occupation financière
  • J’agis !
  • Archives

    L’espace

    dimanche 18 mars 2012

    Partagez l'article

    Depuis trente ans, la politique spatiale subit une logique économique fondée sur le gain à court terme et l’incompréhension d’une opinion publique défavorable qui la juge trop chère, inutile, fantaisiste et emblématique d’un esprit de conquête sans limite.
    Face à cette vision régressive d’un monde fini, nous devons raviver ce qui est le propre de l’homme : le profond désir de repousser sans cesse les limites du connu, l’enthousiasme de découvrir de nouveaux principes de l’univers et de s’en servir pour tracter l’économie à long terme et améliorer ainsi le monde pour les générations à venir.

    Mes propositions

    - Exiger que le budget de l’Agence spatiale européenne (ESA) soit immédiatement triplé et doter un grand programme spatial mondial d’un budget de 500 milliards de dollars, dont 150 milliards pour l’Europe et 40 milliards pour la France. L’espace ne doit pas être un enjeu militaire mais l’horizon commun d’une humanité capable de renoncer à la guerre.
    - Lancer un grand projet d’éducation scientifique et culturelle et instituer des unités de valeur sur l’espace et l’astronomie dans nos lycées, en collaboration avec d’autres pays d’Europe et du monde prenant des initiatives analogues
    - Installer un système de veille spatiale plus efficace contre l’intrusion d’astéroïdes ou de comètes dans l’atmosphère terrestre
    - Lancer des programmes pour la construction de transporteurs spatiaux de troisième génération et l’industrialisation de la Lune, plateforme future vers Mars et le reste du système solaire
    - Utiliser les acquis des programmes en cours dans l’électronique, l’informatique, les systèmes de commande de vols hybrides, les nouveaux matériaux réfractaires, les protections thermiques en général et les contraintes mécaniques et aérothermiques pour aller d’abord vers la Lune, puis de là, vers Mars
    - Pour raccourcir la durée future des trajets Terre-Mars et au-delà, développer la propulsion nucléaire (propulsion par un dispositif de fusion thermonucléaire contrôlée miniaturisée)

    Un grand programme de l’espace est impossible dans le système économique et culturel actuel, c’est pourquoi il faut changer de système.

    L’espace, vecteur fondamental de mon engagement politique

    Vidéo sur ce thème