Libérons-nous de l'occupation financière
  • J’agis !
  • « La guerre contre la finance a-t-elle commencé ? » - J. Cheminade invité de Ce soir (ou jamais !)

    mercredi 13 février 2013

    Partagez l'article

    Jacques Cheminade
    répond à vos questions

    En direct - Tous les mois

    Prochain Live
    jeudi 23 juin

    Page spéciale

    Hier sur France 3, Jacques Cheminade était l’invité de l’émission Ce soir (ou jamais !) animée par Frédéric Taddeï sur la réforme bancaire.

    S’opposant à la députée PS Valérie Rabault, vice-présidente de la Commission des Finances, sur la défense de ce qu’il a qualifié de « simulacre » de réforme bancaire, Jacques Cheminade a déclaré que le texte de loi gouvernemental était plus un « coupe-ongle » que les ciseaux promis par Karine Berger pour séparer les banques.

    Jacques Cheminade a également exposé l’impuissance des élites et des économistes « incapables de penser en dehors des règles du système », dénonçant au passage l’incompétence de l’ancien conseiller de Sarkozy et actuel directeur du Trésor, Ramon Fernandez, qui lui avait expliqué en 2007 que la finance était « un jeu à somme nulle » et que le système ne pourrait jamais s’effondrer.

    Il a appelé lors de ses interventions à rétablir le principe Glass-Steagall de séparation stricte entre banques de crédit et banques de marché, comme la France l’avait fait en 1945 et comme l’affirme la proposition de loi HR 129 aux Etats-Unis. L’enjeu vital de la séparation bancaire, a-t-il dit, est de rétablir un système de crédit public, à l’image de celui qui finança les Trente glorieuses, et une vision pour l’avenir.